.

         

.Echos et Résonances

Romain Guilleaumes

© 2017, tous droits réservés

.


.

..

 Sont-ils simplets ou amoraux, ces gens innombrables qui admirent ou adulent les vainqueurs et méprisent les vaincus sans se soucier un seul instant de distinguer les gentils et les bons des salopards et des crapules ?

.

..

 Il est aussi difficile et rare de se prémunir de l'aigreur dans l'échec et dans la pauvreté que de l'arrogante suffisance dans le succès et la richesse.

.

..

 L'unique vocation de la loi doit être de protéger chacun de tous et tous de chacun.

.

..

 Si Dieu existe peut-être, les religions existent certainement, mais il n'existe pas le moindre lien entre l'un et les autres.

.

..

 Jamais un homme n'aura réellement maîtrisé sa vie s'il n'a aussi disposé de sa mort, selon le temps, le lieu et les circonstances.

.

..

 Dévoyée par la dominance des moins aptes à juger de la chose publique, la démocratie perd beaucoup de son efficience à n'être pas tempérée par le suffrage capacitaire.

.

..

 Notre tolérance est la plus grande alliée de ceux qui ne nous veulent pas du bien.

.

..

 Un peuple qui n'a plus peur est un peuple gagné par l'insouciance, les sentiments et les égoïsmes, indifférent à l'avenir, mais perdu pour la raison et son froid esprit d'analyse.

.

..

 Toute civilisation s'enorgueillit de son état d'avancement, mais paraîtra primaire à la suivante et passe déjà pour décadence aux yeux de ses aînés, formés aux valeurs de la précédente.

.

..

 La culture d'un sportif est essentiellement physique.

.

..

 En politique, il est vain d'avoir raison lorsque le peuple a tort. Ainsi la démocratie permet-elle aux sociétés d'évoluer, mais rarement de progresser.

.

..

 On se délecte du mensonge qui nous flatte et l'on goûte bien peu la vérité qui nous corrige.

.

..

 Au fond, toutes les vies humaines ne se composent-elles pas de même : un peu de bien, un peu de mal et beaucoup de rien ?

.

..

 Il ne suffit pas de faire le bien, encore faut-il le bien faire.

.

..

 Quand prend fin la pauvreté, s'installe la prudente et craintive avarice ou la folle prodigalité.

.

..

 J'ai une mémoire horrible, je n'oublie presque rien.

.

..

 La vertu se compte peu d'apprentis et immensément plus d'imitateurs que de disciples.

.

..

 C'est faire erreur et grande injustice que de traiter avec égalité des choses inégales.

.

.

 Impose-toi des règles morales sévères et peut-être seras-tu irréprochable, mais seul car pesant.

.

..

 Commander à des hommes libres est un art de communicants au service de politiques ou de commerçants.

.

..

 Sans valeurs ni principes communs, c'est perdre son temps que de discuter et même de se fréquenter.

.

..

 Nous sommes semblables par la naissance, mais différents et inégaux par l'éducation et les capacités.

.

..

 Pour celui qui ne vit que dans le présent, tout est bien.
Mais oui, pourquoi ne pas se rendre heureux avec une ignorance plutôt que malheureux avec un savoir ?


.

..

 En tout pays, ses moeurs sont évidemment morales. Si elles déplaisent au voyageur, absolue est sa liberté de n'y faire que passer, à moins qu'il ne cultive l'ambition secrète de les changer et d'y imposer les siennes.

.

..

 Aux temps prisés des réactionnaires, l'Homme était une intelligence servie par des organes ; il n'est plus aujourd'hui qu'organes et sens servis par ce qu'il lui reste d'intelligence.

.

..

 Un amour ne peut nous paraître excessif ou envahissant qu'à condition de ne pas aimer nous-même.

.

..

 S'ils sont fiers et orgueilleux mais lucides, les hommes s'irritent et les femmes se flattent d'être loués pour des talents qui leur font défaut.

.

..

 D'abord perçue par nos sens et nos affects, la réalité s'en trouve toujours filtrée et subjectivement représentée avant même de subir l'examen de notre intelligence.

.

..

 Est doté de dispositions et de curiosité intellectuelles, tout esprit qui s'étonne de ce que sont les choses et cherche à comprendre comment et pourquoi ainsi sont-elles.

.

..

 Si l'Homme ne l'avait viciée et pervertie en voulant la soumettre et la discipliner, la nature ferait toujours, selon les moyens dont elle dispose et autant que possible, le meilleur pour garantir son propre équilibre, donc celui de toutes les espèces animales et végétales qui la composent, dont nous-mêmes.
Sans morale, ni sentimentalisme, ni sensiblerie, mais avec efficacité. Le compromis idéal pour tout ce qui est.


.

..

 L'homme intègre ne souhaite pas pour lui ce que ses principes refusent aux autres.

.

..

 On a fait l'amour aveugle pour nous obliger à toucher.

.

..

 Créez un parti des honnêtes gens, et tous les voleurs voudront en être.

.

..

 Que peuvent le droit et la politique là où ne règnent que les banques et les marchés ?

.

 

.

.


Copyright et propriété
intellectuelle.
Informations importantes.

Accueil

  2017
.
.

 
- Publications de 2017
         B
.
 
- Le Fil des jours
         Bernard Dubois-Renard
.
 
- Echos et Résonances
         
Romain Guilleaumes

.
 
- Notules en marge d'une vie
           
Romain Guilleaumes
.
 
- Le Bûcher des Illusions
         Romain Guilleaumes
.
 
- Je m'aigris sans effort
         Érard de La Reid

.

Spicilège

Journal

Facettes

Le Bûcher des Illusions

Portrait

Citations sur invitation...

Courriel - Webmaster

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK